Comment respirer des 2 côtés en natation ?

D’abord, c’est un bon réflexe que de vouloir apprendre à respirer des 2 côtés.

On croise de nombreux triathlètes qui ont un côté de respiration préférentiel et qui ne se servent jamais de l’autre !

Pourtant, il y a de nombreuses situations où il est important de savoir respirer des 2 côtés :
 

  • Pour être capable de nager sur des fréquences de respiration impaires (3, 5 et 7 temps), utiles pour travailler différentes contraintes d’oxygénation et de coordination
     
  • Pour s’adapter aux conditions de course : pour ne pas prendre le soleil ni les vagues dans la figure, ou pour nager dans l’aspiration d’un nageur à côté de vous
     
  • Pour travailler la coordination de votre cycle de bras des 2 côtés

Si vous avez passé le cap de placer votre respiration sans effort sur de longues distances, alors il est intéressant désormais de bosser sur la capacité à respirer des 2 côtés.

(vous aurez toujours un côté préférentiel / plus efficace, mais l’idée est d’être suffisamment à l’aise des 2 côtés pour que ce ne soit pas handicapant)

Voici 3 exercices qui vont vous permettre de travailler votre « côté faible » :

📍 1. La respiration 1 temps

Je commence avec l’éducatif probablement le plus compliqué (désolé) :

Il s’agit de respirer à chaque mouvement de bras (gauche – droite – gauche – droite – etc).

Vous allez avoir l’impression de tourner en rond : c’est normal et l’idée est de travailler la coordination de votre respiration en même temps que la mobilité de votre tête.


Commencez facile avec 4 à 6 cycles en début de longueur, puis montez jusqu’à 10/12.

📍 2. Planche + battements

Pour se concentrer sur votre respiration, on va éliminer le travail des bras.

Avec une planche devant vous, tenue dans les 2 mains, commencez en battements de jambes, puis prenez des inspirations en alternant les 2 côtés.

Cela va vous permettre de vous concentrer sur le placement de la tête et de l’inspiration.

Essayez de répliquer la technique de votre « côté fort » sur le plus faible.

📍 3. Allure facile → respiration difficile

Pour s’améliorer, aucun secret : il faut répéter et répéter encore.

Sur vos prochaines séances, dès que serez en allure facile (zones 1 et 2) et sans éducatifs, forcez-vous à respirer de votre côté faible.

C’est contre-intuitif et cela demandera un léger effort supplémentaire pour vous concentrer, mais cela vous fera progresser rapidement.

📍Un dernier conseil avant de partir

Savoir bien respirer, c’est soigner son inspiration… mais aussi son expiration. 

Veillez à expirer totalement sous l’eau pour avoir les poumons vides au moment où vous inspirez.

On reviendra avec un guide plus complet sur ce point bientôt.

Sommaire 👇

Sur le même sujet