Quoi manger et comment pendant un triathlon M ?

Quoi manger et comment pendant un triathlon M ? Effectivement, le passage sur distance M oblige à se poser la question de la nutrition.

Alors qu’un triathlon S peut se courir sans apport nutritif, on risque la panne sèche si l’on ne se ravitaille pas sur les distances supérieures.

Notre plan nutritionnel « prudent »

On a créé ce mini « plan » pour les athlètes qui courent leurs premiers triathlons et qui veulent être prudents et assurer de ne pas manquer d’énergie.

C’est un plan généraliste qui conviendra au plus grand nombre et qui vous permettra d’acquérir de premiers repères sur la stratégie de nutrition, avant de l’affiner selon vos premiers retours.

Gel, barre et/ou boisson ?

Côté pratique, les gels et les boissons sont probablement plus adaptés pour la majorité des triathlètes : ils sont plus facilement absorbables pendant un effort modéré/intense et plus facilement assimilables.

Sur S, on pourra probablement faire le choix entre boisson et gel, mais sur distance M, il faudra idéalement utiliser les 2.

Les barres – plus caloriques mais plus difficiles à manger – sont plutôt à réserver aux formats longs, où l’intensité sera plus faible et donc la mastication et l’assimilation plus faciles.

Enfin, les compotes restent une solution old school mais très pratique !

Bien entendu, c’est à vous de tester les produits à l’entrainement et de trouver la combinaison qui vous convient le mieux.

Sommaire 👇

Sur le même sujet